November 29

The Crazy, Crazy Earth

Click to play

Art, future perfect now

0  comments

I have drawn this view many times already, but such is nature that no two days are the same. So, I have to choose, edit and present a coherent image that doesn’t try to do the clichéd thing—capturing a moment in time—which, in my view, is ridiculous to attempt when you can do that better with a camera (and not be tempted to ‘enhance’ it with Photoshop). No, I am looking for the spirit in this land. I’m excavating its layers and finding the beating heart that brought it through millions of years to this precise communication, uniquely, with me. There is land, but there is so much more. There is a solid, ancient presence that towers above my transient experience that I have now, in this small body, in this fleeting time. What lies beneath and beyond even the limited, tiny piece of this planet that I can perceive at this moment, is an orchestra of millions that play evolution’s deep, marching lullabies and punctuate them with impossible crescendos of colour and cosmic energy. It is laughable, on one level, that I even start. That I make such a preposterous move with charcoal on paper. That I can even attempt such a feat and present to closed or open minds, driven by fear, money and myriad concerns and conditionings, a clear representation of feelings and the essence of what lies before me, dynamic and churning with power, in it and in me, far beyond my own infinity, is beyond crazy.


La Terre en folie

J'ai déjà dessiné cette vue de nombreuses fois, mais la nature est ainsi faite qu'il n'y a pas deux jours identiques. Je dois donc choisir, éditer et présenter une image cohérente qui n'essaie pas de faire le cliché — capturer un moment dans le temps — ce qui, à mon avis, est ridicule quand on peut faire cela mieux avec un appareil photo (et ne pas être tenté de « l’améliorer » à l'aide de Photoshop). Non, je cherche l'esprit dans cette terre. Je creuse ses couches et trouve le cœur battant qui l'a amené, à travers des millions d'années, à cette communication précise, unique, avec moi. Il y a la terre, mais il y a tellement plus. Il y a une présence solide et ancienne qui domine l'expérience éphémère que j'ai maintenant, dans ce petit corps, dans ce temps fugace. Ce qui se trouve en dessous et au-delà même du petit morceau limité de cette planète que je peux percevoir en ce moment, c'est un orchestre de millions de personnes qui jouent les berceuses profondes de l'évolution et les ponctuent d'impossibles crescendos de couleurs et d'énergie cosmique. D'un certain point de vue, il est risible que je commence. Que je fasse un geste aussi grotesque avec du fusain sur du papier. Que je puisse même tenter un tel exploit et présenter à des esprits fermés ou ouverts, mus par la peur, l'argent et une multitude de préoccupations et de conditionnements, une représentation claire des sentiments et de l'essence de ce qui se trouve devant moi, dynamique et bouillonnant de puissance, en lui et en moi, bien au-delà de ma propre infinité, c'est au-delà de la folie.

About this image

The Crazy, Crazy Earth

Oil on canvas
100 x 120cm

To view artworks available for purchase click below:

The Crazy Crazy Earth

Don't forget to leave a comment below!


You may also like

Trust

Trust

Simply being me

Simply being me
{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}
>